Livre paru aux Editions Grancher
La méthode Slender ® co auteurs
Dr Alain Butnaru, Dr Isabelle Meurgey

Docteur Alain Butnaru
6 place de la République Dominicaine
75017 Paris
Tél : 01 42 27 13 93

Si les yeux sont le miroir de l’âme, le visage est le reflet de l’âme !

Tempes
Le comblement des tempes creusées, congénitalement ou dues à l’âge, permet de redonner un arrondi à la partie supérieure du visage et par la même de réharmoniser tout l’équilibre du visage.
Ce traitement est réalisé avec de l’acide hyaluronique, mis en place grâce à une petite canule mousse, profondément ou superficiellement selon la profondeur de la tempe.
Le résultat est parfait en 48 heures et dure environ 1 an.

Cernes - Vallée des Larmes
Le cerne est le creux qui part du coin intérieur de l’oeil et se prolonge en sillon plus ou moins loin dans la joue, on parle alors de vallée des larmes.
Lorsqu’ils sont creusés, ils donnent au visage un aspect vieilli et fatigué.
Le traitement consiste en une injection d’acide hyaluronique, profondement au contact osseux, et ainsi remonter les tissus sus-jacents qui vont, tout à fait naturellement, recombler les creux.
Cette technique est totalement indolore et le résultat se voit immédiatement.
La durée de la correction obtenue dépasse une année.

Pommettes
L’amincissement du visage lié au temps est très perceptible au niveau des pommettes. La perte de volume de cette zone afflige les traits du visage et attriste le regard. Il est très souvent associé à l’affaissement.

Nez
En quelques minutes, il est possible, de redresser une pointe tombante et de remodeler complètement une arrête disharmonieuse. C’est pratiquement le résultat d’une rhinoplastie chirurgicale.

Une anesthésie peut être réalisée avec une petite injection et/ou un peu de crème. Une seringue d’acide hyaluronique ou de radiesse suffit largement pour obtenir le résultat désiré, visible immédiatement et qui perdure entre 8 mois et 1 an.

On parle rarement du nez en médecine esthétique, ou l’on se contente de subir sa proéminence et ses déviations, bref, tous ses écarts de style et de proportion. La chirurgie, bien qu’elle soit parfois incontournable, n’a plus le monopole d’une action esthétique sur le nez et le profil.

Le nez subit un vieillissement constant qui peut être corrigé facilement, mais mieux encore, il peut bénéficier de corrections importantes lorsqu’il a été traumatisé, par accident ou plus fréquemment par une rhinoplastie (chirurgie du nez). Il faut savoir que même réussie, une rhinoplastie risque fort de provoquer à plus long terme des modifications à type de rétraction et de torsion des zones opérées qui rendront alors évidente l’intervention passée.

Une action médicale extrêmement simple sur sa racine, sa crête ou sa pointe, permet très facilement de l’embellir en le simplifiant et en harmonisant sa forme et sa taille au reste du profil. On est toujours étonné de l'importance du résultat esthétique obtenu par une action aussi simple car elle consiste en une simple injection de produit de comblement, en très faible quantité, éventuellement répétée au bout de quelques semaines.

Dans d’autres cas plus complexes, le traitement médical ne suffira pas à régler le problème, mais il pourra au moins faire glisser la situation de l’insupportable au tolérable. Pourquoi faire lourd, compliqué et risqué, lorsqu’on peut faire simple, efficace et sans risque? le traitement de la petite bosse du nez en est un parfait exemple.

Lèvres
À mesure que le temps passe, les lèvres tendent naturellement à s’assécher et à perdre du volume ce qui perturbe l’équilibre du bas du visage et entraîne l’augmentation relative du nez et du menton, qui deviennent plus durs et plus “ virils ”, d’où la disparition de la douceur, de la bonté et de la générosité si intimement liées au visage féminin.
Le rapport entre lèvre supérieure et inférieure est également très important, lorsque la lèvre inférieure devient moins importante que la lèvre supérieure, l’harmonie de la bouche est perturbée et le charme est rompu.
On comprend donc facilement que le remodelage des lèvres s’impose avec le temps et qu’il apporte un bénéfice considérable à la physionomie.
On utilise toujours un produit de comblement résorbable, comme de l’acide hyaluronique, pour un résultat qui va perdurer selon les patientes de 8 à 14 mois.
Mais il s’agit de redessiner les lèvres, en aucun cas de les projeter en avant.
Le principe est de glisser le produit de comblement à la jonction de la lèvre blanche et de la lèvre rouge, pour recréer l’“ourlet” caractéristique des bouches enfantines.
Lorque les lèvres sont vraiment très fines, il existe maintenant une forme particulière d’acide hyaluronique qui se positionne dans là lèvre rouge pour redonner du galbe.
Bien entendu, il est également possible de traiter, dans le même temps, les ridules des lèvres supérieure et inférieure si elles existent.
Le traitement se fait sous anesthésie locale, ce qui le rend parfaitement indolore.
Il faut seulement prévoir un à deux jours d’un éventuel oedème.

Remodelage des Lèvres
C’est une étape essentielle dans le rajeunissement d’un visage, indépendante de toute notion de mode. Le vermillon des lèvres étant une semi-muqueuse qui perd beaucoup de son volume en vieillissant, il est nécessaire de lui redonner son volume initial pour que la bouche retrouve un bel aspect. La peau des lèvres se ride parce qu’elle subit surtout la rétraction du vermillon, ainsi que la contraction du muscle orbiculaire des lèvres. L’involution de la bouche perturbe énormément l’équilibre du bas du visage et entraîne l’augmentation relative du nez et du menton, qui deviennent plus durs et plus « virils ». D’où la disparition de la douceur, de la bonté et de la générosité, si intimement liées au visage féminin. Le rapport entre lèvre supérieure et inférieure est très important et lorsque la lèvre inférieure devient moins importante que la supérieure, l’harmonie de la bouche est perturbée et le charme se rompt.

On comprend donc facilement que le remodelage des lèvres s’impose et qu’il apporte un bénéfice considérable à la physionomie.

D'après notre expérience il est préférable...
- D’utiliser des produits non allergisants pour éviter un effet « accordéon » difficile à admettre et à justifier. - De procéder en plusieurs séances (trois en moyenne), pour obtenir une modification progressive et parfaitement maîtrisée, permettant une évolution discrète de la bouche, très appréciée par les patientes (même impatientes !). - De bien s’entendre dès le début pour définir un objectif réaliste, tenant compte de l’âge de la patiente et des caractéristiques non modifiables de sa bouche (dessin de l’arc de Cupidon, largeur, hauteur) - De s’adapter aux particularités de la bouche (face, profil) en évitant toute standardisation. - De se méfier par-dessus tout de la vulgarité, que l’on peut apprécier sur tant de sujets médiatisés.

Dans la pratique
Un remodelage se fait en trois séances, espacées de 6 semaines, sous anesthésie locale. Les suites de la première séance sont à l’origine d’ecchymoses pendant quelques jours (dissimulables avec du maquillage), ainsi que d’un possible œdème dépassant très rarement 24 heures. Le volume immédiatement obtenu n’est que le fait du « traumatisme » de l’injection et sa diminution ne doit pas faire croire à l’échec du traitement. En effet, le véritable effet du produit sera visible quelques jours après l’injection et tout ceci va se stabiliser en 4 à 6 semaines, date à laquelle le travail sera éventuellement retouché. Des zones plus fermes seront parfois perceptibles mais non visibles et il ne faut pas les irriter avec les dents, car cela pérenniserait l'inflammation.

Conclusion
Cette « petite » technique de remodelage, tout en subtilité, donne de très beaux résultats et procure aux patientes une satisfaction considérable.

Menton
Lorsque sur un profil, le menton regarde vers l’arrière, congénitalement ou à cause du vieillissement physiologique, il est intéressant de positionner de l’acide hyaluronique pour le projeter vers l’avant et récupérer ainsi une ligne de pro jection homogène avec le front, le nez et les lèvres.
Le traitement est parfaitement indolore avec un peu de crème anesthésiante et perdure un minimum de 12 mois.

Les mains, très exposées aux regards et évoluant souvent prés du visage, trahissent facilement l’âge réel de leur propriétaire, tant leur aspect et leur mouvement sont chargés d’expression.
Elles sont cependant négligées sur le plan esthétique, alors qu’il est facile de les traiter pour les valoriser et les mettre en cohérence avec le visage puisqu’elles ne subissent que deux maux, l’hyper pigmentation et la maigreur.
- L’hyper pigmentation, due à l’exposition solaire, se traite soit par le laser, en une ou plusieurs séances, si les tâches sont nombreuses et diffuses, soit par le peeling chimique, voire l’azote liquide, si elles sont plus rares et précises.
- La maigreur, qui est due à la fonte des tissus liée à l’âge, se compense par l’ injection d’un produit volumateur, qu’il s’agisse de la propre graisse du patient (lipofilling), injectée dans un cadre chirurgical, ou plus simplement d’un produit de synthèse, de moindre durabilité mais de moindre coût, surtout représenté par le Radiesse®, facile à injecter en cabinet.