Livre paru aux Editions Grancher
La méthode Slender ® co auteurs
Dr Alain Butnaru, Dr Isabelle Meurgey

Docteur Alain Butnaru
6 place de la République Dominicaine
75017 Paris
Tél : 01 42 27 13 93

La peau est un tissu de cellules, souple et résistant, constitué de plusieurs couches qui recouvre l'ensemble du corps.
- sur un adulte son poids est en moyenne de 4 kilos
- sa superficie va jusqu’à 2 m2
- son épaisseur est comprise entre 1,5 et 4 mm selon sa localisation sur le corps
Elle se décompose en 3 couches distinctes : l'épiderme, le derme et l'hypoderme.

L'épiderme est constitué de plusieurs couches :
- la couche cornée, à la surface de la peau, la protège contre les agressions extérieures (chaleur, froid, sécheresse, déshydratation) et agit comme une barrière empêchant la pénétration dans l'organisme d'éléments extérieurs (microbes, poussières, …) C’est cette couche qui desquame progressivement renouvelant l'épiderme tous les 25 à 40 jours.
- la couche de Malpighi qui joue un rôle essentiel dans l'hydratation cutanée.
- la couche épineuse qui constitue un début de résistance aux mouvements de la peau.
- la couche basale ou germinative, solidement attaché au derme, est constituée d une seule couche de cellules.
La surface de l'épiderme est recouverte d'un film hydrolipidique constitué essentiellement de sébum, de sueur et d'eau qui assure la protection naturelle de la peau contre les agressions extérieures. Il joue également un rôle essentiel dans l'élasticité et la souplesse de la peau.

Le derme, situé entre l 'épiderme et l'hypoderme, est un tissu essentiellement fibreux, constitué principalement de fibres collagènes et de fibres élastiques baignant dans une substance fondamentale (dont l'élément cellulaire principal est le fibroblaste). Les fibres collagènes sont constituées par la réunion de protéines conférant à la peau la résistance et l'élasticité nécessaire pour la protéger contre les agressions extérieures. Ces fibres sont capables de fixer l'eau et contribuent ainsi à l'hydratation de la peau. Le derme est un tissu compressible, extensible et élastique, tissu de soutien et surtout tissu de nutrition pour l'épiderme.

L'hypoderme est un matelas adipeux (graisse), d'épaisseur variable selon la localisation sur lequel repose le derme. Son rôle est de s'adapter aux mouvements des structures situées au dessous de lui (muscles, tendons, os, …), mais également de protéger l'organisme des coups grâce à sa constitution graisseuse.
C'est dans l'hypoderme, aussi, que circulent les vaisseaux et les nerfs de la peau.

Enfin, la peau possède un grand nombre de glandes sudoripares (fabricant la sueur) et sébacées (secrétant le sébum, substance grasse qui protège la peau).

Quelle est la fonction de la peau ?
La peau, située à la limite du corps et du milieu extérieur, est prédestinée à permettre certains échanges entre ces 2 milieux et surtout à assurer la protection du milieu interne contre un environnement extrêmement agressif.
Ces agressions sont multiples : mécaniques, caloriques, lumineuses, chimiques, microbiennes,…

Comment conserver son capital peau ?
La peau doit être nettoyée quotidiennement, protégée régulièrement et quand cela est nécessaire, elle peut également être régénérée.

La régénération cutanée.
Il est scientifiquement prouvé que les traitements de régénération cutanée, utilisés pour traiter le visage, le cou, le décolleté et les mains, améliorent la qualité de la peau, surtout s’ils sont utilisés en synergie.

Par Voie Externe
La cosmétologie dynamique moderne propose des soins actifs qui renferment des molécules puissantes pour relancer les mécanismes naturels de régénération de la peau.
Elle complète et/ou est complétée par le MesoLift Plus les Peelings.

Par Voie Interne : 2 techniques se complètent
Les Skinboosters sont un acide hyaluronique particulier injecté juste sous la peau, grâce à une micro-canule. Ils rétablissent son équilibre hydrique et améliorent sa structure et son élasticité pour lui insuffler une énergie nouvelle.

Le Plasma Riche en Plaquettes. Dans le sang nous avons trois types de cellules: les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes.
Les vertus revitalisantes exceptionnelles des plaquettes sont connues et utilisées depuis de nombreuses années en chirurgie réparatrice. Ce sont des cellules vivantes qui vont recréer du tissu vivant là où elles sont injectées.
Il suffit d’un prélèvement sanguin (comme au laboratoire), suivi d’une centrifugation de 5 mn pour récupérer le P.R.P. (plasma riche en plaquettes) prêt à être injecté.
L’extrait plaquettaire a une consistance aqueuse à l’injection, donc très fluide et maniable, ce qui permet une introduction aisée sous la peau du visage, de façon indolore, grâce à une micro-canule.
Les facteurs de croissance libérés par les plaquettes vont stimuler la microcirculation et activer la multiplication des fibroblastes et la fabrication du collagène.

Le traitement va associer ces deux techniques complémentaires, une tous les quinze jours, pendant 3 mois. A la fin du traitement, la peau est régénérée, rajeunie et éclatante.
Pour entretenir le résultat, un traitement d'entretien tous les 4 à 6 mois, est suffisant.